Musée de Kaleiçi à Antalya

Musée de Suna-Inan Kiraç

Kaleici museum

Suna et Inan Kiraç achetèrent deux bâtiments historiques qu’ils déclarèrent patrimoine culturel d’Antalya et les firent restaurer entre 1993 et 1995, pour ensuite les transformer en musées afin d’y exposer leurs collections.

Un des bâtiments est une maison traditionnelle turque appelée Taslik, avec une partie du jardin qui s’étend sous la partie supérieure de la maison, ce qui fut très en vogue à l’époque à Antalya.

 

A Antalya, l’été est très chaud et l’hiver assez doux. La préoccupation première est d’éviter la chaleur et de profiter de la brise marine. Le sol des maisons Taslik est pavé d’une mosaïque de galets qui aide le sol à rester humide toute la journée et permet aux habitants de se détendre dans le jardin sans trop souffrir de la chaleur. Les murs assez hauts et les arbres entourant le jardin apportent également de l’ombre.

La base de la maison est construite en briques et la moitié supérieure en bois; encore pour la même raison, c’est à dire d’apporter de l’air et ainsi de la fraîcheur aux chambres. Cuisine, buanderie, débarras et écuries sont situés au rez-de-chaussée. Les fenêtres de l’étage donnent sur la rue et le jardin qui est meublé de divans. Les femmes étaient assises dans les baies de leurs maisons et avaient l’habitude de faire de la conversation avec les passants en attendant invités ou famille.

Kaleici exhibition hall

Le ‘hayat’ ou ‘sofa’ est une zone semi-couverte en haut de l’escalier et qui était meublée avec des sièges et un lavabo. C’est là que se rassemblait la famille et les aides-ménagères pour les activités de la maison. Les chambres à l’étage supérieure s’ouvraient vers cette pièce.
Kaleici museum house

En bas de la maison sont exposés quelques ornements et photos ainsi que des céramiques de Canakkale et de Kütahya. Aux trois chambres à l’étage sont disposés des scènes de la vie quotidienne de la seconde moitié du 19ème siècle: le service du café aux invités, le rasage du futur marié, la nuit du henné; des traditions qui ont encore de l’importance dans la culture turque actuelle.

L’autre bâtiment est l’ancienne église grecque orthodoxe de Saint-Georges. Elle est appelée ‘Aya Yorgi’ en turc, restaurée pour afficher des objets culturels.

http://www.kaleicimuzesi.com/

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *